top of page

Tue, Jun 25

|

Langon

Aunorar a Bernat Manciet "Sonets"

Sonets - le ciel s'arrête, pur suspense avec 8 chanteurs et chanteuses de la manufacture verbale dans le cadre des Nuits Atypiques à Langon, au Centre Culturel des Carmes mardi 25 juin à 20h30

Tickets are not on sale
See other events
Aunorar a Bernat Manciet "Sonets"
Aunorar a Bernat Manciet "Sonets"

Heure et lieu

Jun 25, 2024, 8:30 PM – 11:30 PM

Langon, 8 Cr des Carmes, 33210 Langon, France

À propos de l'événement

Sonets - le ciel s'arrête, pur suspense avec 8 chanteurs et chanteuses de la manufacture verbale

dans le cadre des Nuits Atypiques à Langon,

au Centre Culturel des Carmes

mardi 25 juin à 20h30

 billetterie : https://nuitsatypiques.org/sonets-le-ciel-sarrete-pur-suspense/

infos : https://www.lamanufactureverbale.org/about-4

« Les sonnets, je les ai faits exprès, parce qu'il y a une époque, quand j’ai commencé à les faire, où c'était absolument démodé, il ne fallait plus faire de la poésie classique. J'ai dit… moi je vais vous en faire des sonnets, de colère …

Or le sonnet d'après René Nelli, son origine elle est sur les bords de la Garonne, ici… Sans compter que Pétrarque a écrit des sonnets à Lombez... que l'on dit "italiens" mais on ne sait pas si c'est de l'italien ou du gascon.

Là du coup je m'y suis mis... justement on ne fait plus ça, c'est fini… je suis fini moi aussi et ça m'est égal.

C'est un méli-mélo… de l'antiquité, de la renaissance, de mes nouvelles visions, de mes copains que j'ai rencontrés…

L'homme et l'œuvre, j'ai jamais compris ça, non ... je dirais que l'œuvre l'emporte sur l'homme, d'autant plus que l'œuvre va continuer et que je serai mort bientôt, et que vous continuerez de chanter mes sonnets, je serai encore vivant sur les lèvres des futurs amoureux…

Le sonnet un « petit son »… il n'est pas question d'y mettre ni de l'épopée, ni du grand lyrisme, il faut que ce soit mesuré... limité... c'est de la cuisine à l'étouffée... il ne faut pas que ce soit délirant... c'est très intime un sonnet, on se parle à soi-même…

Je les ai écrits directement en gascon, c'est ma langue naturelle, la plus riche en émotion, il y a une force dans cette langue que je ne trouve pas en français… »

entretien Bernard Manciet Jakes Aymonino, automne 2003

Partager cet événement

bottom of page